Périmètre d’utilisation des ordinateurs

samedi 9 juin 2007
par  DEMANTE Didier , LEGRAND Denis
popularité : 22%

 1 - Rappel : Loi de Henry

""A température constante et à saturation, la quantité de gaz dissout dans un liquide est proportionnelle à la pression partielle qu’exerce ce gaz sur le liquide."

Méthode de calcul des tables de décompression

 2 - Principe général

Un ordinateur recalcul a intervalle de temps très court (souvent 1 seconde) la saturation en prenant les mêmes tissus que ceux utiliser par les tables auxquelles ils se réfèrent.

Ainsi, il ajuste la saturation des tissus au vrai profil de la plongée, et ne la maximalise pas comme le font les tables.

 3 - Algorythme

A chaque intervalle de temps (propre à chaque modéle d’ordinateur, en générale 1 seconde), les opérations suivantes sont effectuées :

- mesure de la pression
- la mesure est-elle fiable (comparaison statistique vs les mesures précédemment prises en compte)
- si oui

  • recalcul de la saturation de chacun des tissus en prenant en compte :
    • leur saturation précédente
    • l’interval de temps écoulé depuis la dernière mesure fiable
    • la pression ambiante.
  • si non,
    • pas de recalcul,
    • ou recalcul en prenant la profondeur fiable précédente.
      - Comparaison de la tension de chaque tissus avec son seuil de sursaturation critique.
      - si seuil atteint, calcul de la profondeur et du temps au palier pour le tissus directeur.
      - si seuil non atteint, calcul du temps restant avant qu’un palier ne soit nécessaire (selon modéle).

 4 - Limite de l’utilisation des ordinateurs.

1er point : l’ordinateur ne dispense pas de connaître les tables, au contraire. Il est impératif de savoir utiliser les tables servant de base à l’ordinateur. En particulier, en cas de remontée anormale (autre que remontée lente), l’ordinateur ne vous sera plus d’aucune utilité. A vous de savoir prendre le relais et de connaître les procédures à appliquer, procédures propres aux tables utilisés par votre ordinateur (jusqu’àce que l’incident intervienne, vous avez plongée aux tables de votre ordinateur,pas forcémentaux MN 90).

2eme point : l’optimisation de la saturation calculée par l’ordinateur est fiable dans la mesure où on respecte les hypothèse de base des tables. En particulier, il faut atteindre le point le plus profond de la plongée et remonter ensuite.
Un profil de plongée où l’on descend régulièrement jusqu’à atteindrele point le plus bas à la fin de la plongée est un profil très éloigné des hypothèses de base. En conséquence, l’optimisation de la saturation de l’ordinateur risque de devenir une sous-estimation de cette saturation. En effet, dans ce profil de plongée, la différence entre la pression partielle de N2 et la tension de N2 reste en permanence importante, et lamise à l’écart des mesures non fiables génère donc une approximation du calcul de saturation.

3eme point : lesprofils yo-yo ne doivent pas être gérer par ordinateur (pour mémoire, même avec les tables, on majore souvent ses paliers pour ce type de plongée). En effet, dans ce cadre, on est beaucoup trop éloigné de l’hypothèse de variation lente et toujours dans le même sens utilisée par les tables.

4eme point : l’autres hypothése de base est la modélisation du corps humain en x tissus (14 pour les MN 90). Cette hypothèse est très discutable médicalement, et est de fait relativement loin de la réalité. C’est une raison supplémentaire pour ne pas s’éloigner de l’autre hypothèse concernant le profil de la plongée.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930